Turismo de Córdoba - Frances

Rechercher

Rechercher
Patrimonie de L'Humanité
 
Tiempo Córdoba
 

Duc de Rivas


Duc de Rivas C´est dans les jardins du même nom, près du Paseo de la Victoria (Promenade de la Victoire), que se trouve le monument dédié au cordouan Angel de Saavedra, né le 10 mars 1791. Sa famille émigra à Barcelone en 1800. Très vite il montra sa position politique en luttant contre les envahisseurs français et en faisant partie des Cortes de Cadiz. (Parlement de Cadix). En 1821 il fut élu député de Cordoue et en 1823 il occupa un des secrétariats de la Chambre. Son militantisme dans la faction la plus radicale du libéralisme le plaça en point de mire des absolutistes qui, une fois au pouvoir, l´envoyèrent en exil en 1823 jusqu´à la mort de Fernando VII. En 1834, il hérita du titre nobiliaire de son défunt frère, devenant duc de Rivas et il donna un tournant conservateur à sa carrière politique. Avec l´arrivée à la régence de Maria-Cristina, il fut nommé président du Conseil des Ministres. En 1843, il revint à la politique, cette fois dans les rangs du modérantisme, comme sénateur élu de Cordoue et vice-président du Sénat. Les années où il fut diplomate, il occupa les charges d´ambassadeur à Naples et à Paris. En 1852, il entra à la Real Academia de la Historia (Académie de l´Histoire) et en 1854 à celle de San Fernando (Académie des Arts). Le 22 juin 1865, ce fervent politique et enthousiaste littérateur cordouan mourut à 74 ans.

Ses œuvres les plus remarquables sont El faro de Malta (le Phare de Malte) et Don Alvaro o la Fuerza del Sino (Don Alvaro ou la Force du Destin). Son importance dans le monde des lettres comme écrivain romantique lui valut, en 1862, la présidence de la Real Academia de la Lengua (Académie Royale des Lettres).

Ayuntamiento de Córdoba