Turismo de Córdoba - Frances

Rechercher

Rechercher
Nous t'attendons à Cordoue
 
Tiempo Córdoba
 

Rafael Guerra « Guerrita » (toréador)

Rafael Guerra Rafael Guerra naquit le 6 mars 1862. Son père travaillait au Vieil Abattoir et était connu comme El Llavero (le gardien des clefs), et Rafael Guerra utilisa le même surnom, en diminutif, à ses débuts dans la " cuadrilla " des Enfants Cordouans. En 1882, il entra dans la " cuadrilla " de Fernando Gomez " El Gallo " se faisant appeler à partir de ce moment " Guerrita ".

Il tua son premier jeune taureau à l'âge de 16 ans lorsqu'il était encore " Llaverito ". Ce fut " Lagartijo ", que le père de Guerrita aida à ses débuts comme toréador, qui lui donna l'alternative dans les arènes de Madrid le 20 septembre 1887.

Comme son maître et ami, Lagartijo, Guerrita fut un toréador très complet et héritier du titre de Calife qu'arborait le premier. Durant sa longue vie professionnelle, il participa à 892 corridas et donna l'estocade à 2577 taureaux.

En 1887, l'année de son alternative, il avait un contrat de 14 courses de taureaux à La Havane. En janvier, il reçut un coup de corne des plus grave. Le taureau lui infligea une blessure au cou et mit sa vie en danger.

Pendant la dernière course de taureaux de la foire du Pilar, le 16 octobre 1899, il annonça sa décision de mettre fin à sa carrière professionnelle comme toréador.

Jusqu'à sa mort, le 21 février 1941, ce maître de la tauromachie vécut une vie tranquille et rangée, partagée entre sa famille et ses amis.

CLUB GUERRITA

Il s'agit d'une des entités taurines des plus populaires et prestigieuses de toutes celles qui ont existé en Espagne et en Amérique. L'idée de sa fondation surgit d'un groupe d'amis et d'admirateurs du maître qui se réunissaient dans la taverne de San Miguel, mais le club changea de siège quelques mois plus tard au numéro 1 de la rue Gondomar où avec le temps et après plusieurs déménagements, il s'installa au 19 de la même rue jusqu'à la disparition du titulaire.

Ayuntamiento de Córdoba